Comment savoir son taux de handicap MDPH ?

Voici une question courante : quand un fichier doit-il être compilé à l’aide du MDP ? Comment pouvez-vous bien le faire ?

ARTICLE I RÉSUMÉ

A lire aussi : Comment perdre du poids rapidement ?

– La loi de 2005

Que dit cette loi sur le handicap ?

A lire en complément : Comment faire une infusion de cannabis ?

II — Comment monter un dossier MDPH ?

1°) La première étape : l’équipe éducative.

2) Remplissez le fichier mdph pour votre enfant (mineur) 3°)

Le contenu du fichier mdph : Médecine/École/Formulaire L

III – Lorsque la notification est reçue et notifie la mise en œuvre d’un PPS

Souvent, l’organisation de ce dossier semble être un obstacle pour vous. Voici quelques façons de mieux comprendre comment et quand le construire ?

Quand et comment monter un dossier mdph ?

1 — LA LOI DE 2005

La loi du 11 février 2005 est une loi sur l’égalité et l’égalité des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. Cette loi a une définition plus complète du handicap. Il modifie également le côté « administratif » en créant la maison départementale des personnes handicapées (MDPH). Que dit cette loi sur le handicap ?

« Un handicap au sens de la présente loi, toute limitation d’activité ou restriction de participation à la société qu’une personne qui l’entoure à la suite d’une déficience significative, permanente ou définitive d’une ou de plusieurs caractéristiques physiques, sensorielles, mentales, cognitives Dans le préambule, il définit le handicap : ou mentales une personne ou une fonction polyhandicap ou un trouble de santé handicapé. »

La dyslexie, la dyspraxie, la dysphasie, la dysgraphie, la dyscalculie et généralement tous les jours sont des troubles cognitifs.

Cognitif → ce qui est lié au processus de connaissance, de connaissance (mot d’origine grecque = connaissance).

Les fonctions mentales importantes sont regroupées sous le terme cognition ou processus cognitifs (mémoire, perception, attention, intelligence, motivation, émotions, langage…). Ces fonctions sont utilisées dans le traitement de l’information.

Avec cette loi, c’est la première fois que les déficiences cognitives sont reconnues comme des situations de handicap.

Cette loi permet l’interaction entre deux concepts :

— limiter les compétences des individus : la loi est faite par compensation

réagir

— protection de l’environnement : La loi réagit par l’accessibilité

Voir la loi complète La personne est en situation de handicap lorsqu’elle est affectée par ces deux termes.

Par exemple , pour une personne aveugle ou déficiente visuelle : l’un des moyens de compensation peut être l’utilisation d’un chien ; l’un des moyens d’accessibilité peut être un signal sonore indiquant que la lumière a traversé la lumière rouge.

Les moyens de compensation visent à rétablir l’égalité des chances. Il est nécessaire d’évaluer les restrictions sur une base individuelle. L’analyse de ces fonds est effectuée au cas par cas .

L’inclusion est le fait de faire partie d’un tout : être un membre à part entière du monde auquel elle appartient.

L’accessibilité est une approche collective. C’est celui qui facilitera l’accessibilité pour tous et pour tous. Il appelle à une enquête auprès des instituts afin de permettre l’inclusion.

Alors, quand faut-il fournir un fichier MDPH pour effectuer la détection de l’invalidité de votre enfant ?

Quand il s’agit d’un handicap, en d’autres termes, lorsque les limites de ces compétences ont un impact significatif sur les différents domaines de la vie : famille, milieu scolaire, domaine relationnel… ?

2 — COMMENT MONTER UN DOSSIER MDPH ?

1- L’équipe éducative

L’équipe éducative est différente de l’équipe pédagogique. L’équipe pédagogique est l’équipe pédagogique d’une institution (généralement composée d’enseignants et de dirigeants). Les parents ne sont pas présents.

L’équipe éducative permettra de mettre en place les premiers développements éducatifs. Ils peuvent proposer la mise en œuvre d’un ERP, d’un PAP ou envisager de mettre en œuvre un PPS en demandant à la famille de demander la reconnaissance du MDP.

L’équipe éducative est la première étape vers la mise en œuvre des développements éducatifs.

L’équipe éducative est composée de personnes responsables de la responsabilité éducative d’un étudiant (généralement parents, enseignants, directeurs d’école, médecins, professionnels de la santé et ambulanciers paramédicaux,…). Les parents sont présents et peuvent être accompagnés de toute personne qui intervient ou les soutient dans l’éducation de leur enfant (par exemple : beau-père, belle-mère, membre d’une association d’enfants « dys », autre parent d’un élève…). Il est utilisé par le chef de l’établissement. déclenché. Vous pouvez demander au directeur en lui demandant de faire appel à une équipe éducative.

Un rapport de cette équipe est généré. Il est transférable à tous ceux qui ont participé à cette équipe. Les parents peuvent et doivent donc en demander une copie.

Grâce à cette équipe, il peut être décidé d’effectuer des ajustements soit en mettant en place un PPRE ou un PAP. Il est souhaitable que l’analyse couvre tous les matériaux. N’oublions pas que les établissements d’enseignement sont la base !

mise en œuvre d’un PAP

En général, les étudiants « jours » sont mis en œuvre avec un plan de soutien personnalisé (PAP). En fait, le PAP a été mis en œuvre pour répondre aux besoins traditionnels des étudiants « jours » de logement. Il ne contredit pas la mise en œuvre d’un PPRE. Le PAP a l’avantage de pouvoir suivre l’enfant tout au long de son école (de la maternelle au lycée) et permet donc la continuité des accords conclus.

Si les précautions ne sont pas prises correctement, malgré vos différentes questions sur les raisons qui n’ont pas été mises en œuvre pour elles, il est temps de penser à monter le fichier mdph.

Il est également possible que divers aspects puissent être discutés au sein d’une équipe éducative et que l’introduction d’adaptations plus importantes que les développements éducatifs soit envisagée (par exemple, l’humain, la langue ou l’éducation doivent être fournis…). Dans ce cas également, il convient de monter un dossier mdph.

Quelques informations supplémentaires à lire

Cliquez ici pour lire

(2) Remplissez le fichier mdph pour votre enfant (mineur) Cliquez ici pour lire

La première chose à faire est de récupérer un fichier à partir de votre MDPH.

Ce dossier comprend :

— une partie administrative dont vous êtes responsable

un certificat médical

– des informations éducatives que vous devez fournir lorsque vous prétendez avoir une propriété en place.

2.1 Gestion MDP d’une demande.

Pour savoir comment remplir correctement ce fichier, vous devez connaître son traitement. Si vous savez comment traiter avec MDPH, vous pouvez savoir quelles parties sont nécessaires et surtout en ce qui concerne les bilans à fournir.

A- l’équipe d’évaluation multidisciplinaire : EPE Liste des MDPH

1.

Niveau MDPH Passage dans l’équipe d’évaluation multidisciplinaire : EPE

Une fois votre dossier créé, il sera examiné par l’équipe d’évaluation multidisciplinaire (EPE).

Votre dossier sera envoyé en fonction des différentes personnes de cette équipe. Le médecin lira le certificat médical, l’orthophoniste, l’orthophoniste… et des consultations seront menées.

Il convient de noter qu’il n’y a pas nécessairement un orthophoniste qui examine l’évaluation de l’orthophonie, mais en général, il existe un neuropsychologue ou un psychologue, d’où l’importance d’une évaluation neuropsychologique complète.

Un PPC (plan de rémunération personnelle) est proposé à la suite de cette consultation. Le plan d’indemnisation personnelle (PPP) comprend la mise en œuvre du PPS (Personalized Schooling Plan), de l’AEEH (allocation éducative pour l’enfant handicapé), de l’APM (p. ex. du matériel éducatif adapté à l’ordinateur)… tout ce qui est jugé nécessaire par le MDPH pour équilibrer la situation du handicap. Elle estime également le taux d’invalidité.

Le taux d’invalidité est particulièrement important pour l’AEEH (pour les jours). Il est défini en fonction des effets du handicap dans la vie quotidienne. Ces effets doivent être expliqués dans le projet Life. Quel que soit le taux d’invalidité, le SPA, la MPA, les lignes directrices et l’aide humaine ne peuvent être rejetés sur cette base.

Cette équipe ne décide pas, elle fait simplement une suggestion basée sur les éléments que vous ajoutez à votre fichier.

PASSAGE EN EPE

Suggestions de

plan de rémunération PPC personnalisé

TRANSITION VERS EPE

suggestions pour le

plan de rémunération PPC personnalisé

Cette suggestion est transmise à la famille. Si la famille est d’accord, la proposition est transmise au CDAPH. Si vous n’êtes pas d’accord avec cela, vous devez demander à être entendu par le CDAPH.

NB : Normalement, l’enfant et son représentant légal peuvent demander une audience en EPE par la loi (c’est rarement le cas dans le Rhône).

TRANSITION VERS EPE

Suggestions de

plan de rémunération PPC personnalisé

OUAIS

Vous êtes d’accord avec la suggestion de l’EPE : votre dossier est bien sûr le sien.

PAS

Vous n’êtes pas d’accord avec la suggestion de l’EPE : vous devez demander à être entendu par le CDAPH

TRANSITION VERS EPE

Suggestions de

plan de rémunération PPC personnalisé

OUAIS

Vous êtes d’accord avec la suggestion de l’EPE : votre dossier continue son parcours.

PAS

Vous n’êtes pas d’accord avec la suggestion de l’EPE : vous devez demander à être entendu par le CDAPH

Si la famille n’est pas en rapport avec les propositions du CDAPH est d’accord, il faut être entendu dans le CDA préparatoire.

B — CDAPH :

C’est la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées. Le CDAPH examine la proposition de l’équipe multidisciplinaire (PPC).

C’est dans CDAPH que vous pouvez demander à vous exprimer.

Le comité à qui vous êtes invité est un CDA préparatoire. Cet ADC préparatoire est généralement un ADC réduit en nombre de personnes. Vous avez le droit d’être accompagné. Il est également conseillé de demander une audience lors d’une demande initiale ou lorsqu’une prolongation d’une demande nécessite un examen approfondi.

Compte tenu des résultats que vous avez donnés et des recommandations de l’EPR, le CDAPH émettra une notification.

TRANSITION VERS EPE

Une suggestion

Facturation faite pour PPC Custom Plan

Commissions PRÉPARATOIRES du CDAPH

sur les

droits et l’autonomie des personnes handicapées où vous pouvez être entendu (à votre demande)

CDAPH

NOTIFICATION

OUAIS

PAS

Vous n’êtes pas d’accord avec la notification : vous utilisez les recours dont vous disposez (salaires/litiges)

En cas de désaccord avec la notification, vous pouvez utiliser les recours (gratuitement et/ou litige).

Les notifications CDPH sont des notifications « exécutoires ». Cela signifie que s’ils ne sont pas appliqués, vous pouvez vous adresser au tribunal pour les faire respecter. Cette communication signe donc l’ouverture d’un droit qui doit être respecté, qu’il s’agisse d’établissements d’enseignement, d’aide humaine ou de matériel…

3°) Le contenu du fichier mdph

Le fichier que vous devez créer est composé de plusieurs parties.

3.1 La partie médicale La partie

médicale contient le certificat médical, l’évaluation neuropsychologique et les évaluations paramédicales.

Le certificat médical

Il doit être complété par un médecin expérimenté pour les troubles « dys ».

Les informations contenues dans ce certificat doivent correspondre aux demandes soumises.

Par exemple, lors de la création d’une application informatique , des troubles psychomoteurs doivent être détectés.

Le

simple fait d’écrire la dyslexie, par exemple, ne suffit pas, il est nécessaire que les troubles soient décrits : comment l’enfant est-il affecté ? Attention, mémoire de travail, graphiques, concept visuel-spatial…

Par exemple, pour un dyspraxique : pansement possible mais très lent, doit être accompagné dans toutes les actions nécessitant un changement (déficit d’orientation et de concept spatial) : école, rééducation, sport… L’idéal est qu’il soit rempli par un centre de référence, mais comme les retards sont souvent très longs (trop longs), le certificat peut être rempli par un médecin qui connaît l’enfant ou la personne qui a posé le diagnostic.

Le rapport d’une évaluation neuropsychologique

Au moins, il doit s’agir d’un test de QI.

Rapports paramédical :

Par exemple (liste non exhaustive, car tout dépend des difficultés de l’enfant).

— dyspraxie : une évaluation de l’ergothérapie/psychomotricité, une évaluation en orthophonie

— dyslexie ou dyspasie : une évaluation en orthophonie

— TDAH : une évaluation minutieuse par un neuropsychologue réalisée

équilibré moins de 2 ans ou même mieux les feuilles d’équilibre de moins de deux ans qu’un an. N’oubliez pas que l’objectif est de comprendre la situation actuelle de l’enfant. L’équipe peut très bien aller avec un dossier de plus de deux ans en supposant que l’enfant avait un bon cours et que ses troubles ont décliné.

Comme l’enfant reçoit des soins réguliers, il est généralement facile de fournir des évaluations à jour et/ou de s’accompagner de rapports de suivi.

L’équipe détermine un plan à partir de toutes ces parties (plan de rémunération personnelle : PPC). D’où son importance !

Le RPC a trouvé le projet d’inscription scolaire personnalisé (PPS) lorsque l’enfant est à l’école.

Il propose les modalités du cours scolaire et les mesures d’accompagnement qui le rendent possible :

— Orientation : environnement ordinaire, éducation scolaire commune, ULIS, CLIS…

— établissements d’enseignement

— aide matérielle

— aide humaine : AVS, intervention d’un ambulancier pendant les années scolaires,…

en bref, toutes les mesures d’accompagnement qui lui permettent d’être admise à l’école. Ces mesures concernent le projet Life (voir document administratif), les difficultés académiques décrites dans la section scolaire du dossier et le dossier médical (par exemple un rapport sur les ergothérapeutes). C’est l’association de ces trois domaines (projet de vie, école, évaluation) qui permet (ou non) de proposer des mesures d’adaptation et de savoir si ces ajustements sont pertinents à la situation de handicap.

Il est donc très important que le dossier soit correctement pris en charge afin que l’enfant puisse bénéficier des établissements d’enseignement. Rappelons que les établissements d’enseignement pour les « jours » constituent vraiment la base de toutes les commodités qui doivent être proposées.

À propos d’AVS

Petite note sur AVS (Auxiliary of School Life) : Les AVS sont notifiés par le MDPH, mais par l’éducation nationale. Ce ne sont pas les mêmes structures ! Cela explique les différences entre les notifications et le nombre d’AVS implémentés.

Le PPS est un outil qui permet à l’enseignant de s’écarter de la norme parce que l’enfant a reconnu un handicap (donc non normalisé). Le PPS ne dit pas exactement ou rarement à l’enseignant ce qu’il doit faire, car c’est à lui d’ajuster sa pédagogie. Il contient une liste des besoins de l’enfant. Le KKS est une liste de points de référence pour les enseignants.

3.2 A Partie scolaire

La partie scolaire sera également liée aux difficultés de l’enfant.

Par exemple, vous pouvez inclure :

— le rapport de l’équipe éducative

– des bulletins scolaires

– une page avec un cahier (pour afficher l’écriture et/ou l’orthographe), une critique…

les éléments sont importants pour accepter un SPA. Il est donc nécessaire de souligner l’impact de l’école.

3.3 Le formulaire de demande : Formulaires

administratifs :

De la page 1 à la 3.

À compléter et à compléter normalement.

N’oubliez pas de fournir les reçus nécessaires : pièce d’identité, preuve de résidence…

The Life Project :

Il s’agit généralement de la page 4.

Ce projet de vie est très important car il y a les aspirations et les désirs que vous formulez pour votre enfant.

Il correspond à l’expression des attentes et des besoins de la personne concernée ou plus précisément dans votre cas (enfant mineur) de ce que vous attendez et des besoins de votre enfant.

Ce projet de vie est très important car il y a les aspirations et les désirs que vous formulez pour votre enfant.

L’enfant peut également écrire dans ce projet de vie. Il peut expliquer ses difficultés avec ses mots. Dans ses mots, cela signifie que nous laissons son libellé derrière lui et que l’orthographe est mal écrite. Cela peut permettre à l’EPE de reconnaître plus précisément les difficultés de cet enfant (orthographe, construction de phrases, écriture…).

Documents Vous pouvez également inclure des photocopies des livres, des feuilles ou des chèques de l’enfant

.

Il est nécessaire d’expliquer tous les aspects de la vie de votre enfant : du matin au soir, et pas seulement du côté scolaire : difficulté S’habiller, difficulté à manger, difficulté à se laver…

exemples

Pour les dyspraxiques, par exemple, il est nécessaire d’expliquer la fatigue au début de la journée, mais aussi celle de la fin de la journée. Par exemple, si votre enfant a du mal à s’habiller, vous pouvez également consulter un bilan : comme l’indique également le rapport d’ergothérapie, voir l’annexe XXX).

Vous devez également expliquer la nécessité de votre présence dans certaines situations. Par exemple, « Je dois être là pour qu’il fasse ses devoirs, sinon il ne peut pas le faire » ; « J’écris pour lui, je lis ses leçons et je l’aide à les apprendre »… ou « Je vais devoir répéter les choses pour lui au moins trois fois et décomposer les instructions de la vie quotidienne sinon… « pour un TDAH par exemple… et cela signifie-t-il aussi qu’il faut l’escorter à l’école, qu’il ne peut pas prendre le bus… pendant que les autres enfants sont dans son âge le fait.

Je vais vous donner des exemples pour vous donner quelques pistes, mais vous devez également analyser ce que vous faites mécaniquement pour aider votre enfant : cela fait également partie des choses que vous faites (et vous ne feriez pas avec un autre enfant ou dans une moindre mesure) qui montrent qu’il y a des handicaps et donc des situations d’invalidité.

Vous ne devriez pas non plus avoir peur de parler des effets psychologiques : douleurs abdominales, situations stressantes…

Vous devez également planifier l’avenir de votre enfant : si mon enfant se voit refuser de l’aide maintenant, quel sera son avenir ? et n’oubliez pas de dire ce que vous voulez vous-même en tant que parent, c’est une opportunité. Si vous voulez qu’il soit dans un environnement commun avec les établissements d’enseignement, dites-le ! Si vous voulez un financement pour un soutien quelconque, donnez le nom et indiquez clairement. N’hésitez pas à formuler des phrases En commençant par je veux, j’aimerais

que cela me paraisse

indispensable…

Projet Life : Ne cochez pas la case « Je ne veux pas m’exprimer ».

UEH

Normalement, page 5 du document administratif.

Il peut être précisé si le taux d’invalidité est supérieur à 50 %. Il s’agit de votre plan de vie et de vos bilans à condition que l’EPR définisse le taux d’invalidité.

Sur cette ligne, vous devez mettre des établissements d’enseignement, des ordinateurs (si nécessaire), de l’aide humaine (si nécessaire), de l’orientation (si nécessaire).

Attention , il contient une petite ligne liée à l’éducation scolaire : types d’éducation scolaire, d’éducation et de soins (école, collège, collège, établissement) et services médico-sociaux ou de santé…). Ici, vous devez écrire des établissements d’enseignement, des ordinateurs (si nécessaire), de l’aide humaine (si nécessaire), de définir l’orientation (si nécessaire). Vous pouvez également « faire référence au projet de vie » dans lequel vous expliquez les choses en détail.

Dans ce tableau, tenez compte de tout le soutien et de leurs coûts. N’oubliez pas d’inclure les guillemets correspondants. Les montants indiqués affectent le montant accordé par l’AAEH s’il vous concerne

.

Vous pouvez également suspendre le déficit que vous avez si vous accompagnez votre enfant en réadaptation et que vous êtes obligé de rester loin du travail.

Les coûts d’essence et de transport pour la réhabilitation peuvent également être indiqués.

Formations liées à l’utilisation certains logiciels peuvent également être inclus (toujours avec une offre)

Attention, vous ne recevrez jamais de remboursement des frais encourus. C’est la décision du CDAPH de valider ou de ne pas revoir les achats ou de s’occuper de la réadaptation (par l’attribution de l’AEEH).

Demande d’indemnisation :

Normalement, page 6 du document sur le plan administratif.

Support technique, matériel et équipement : ordinateurs et logiciels spécifiques (liste)

fardeaux spécifiques ou exceptionnels : sessions pour apprendre à utiliser le matériel ou le logiciel, par exemple

QTH

Normalement, page 7 du document d’administration.

Indispensable à la poursuite des études postbaccalauréales ou professionnelles.

début de 18 ans et plus, idéalement 16 ans et plus, demandez la reconnaissance du statut d’employé handicapé. Pour poursuivre des études supérieures (après l’abaccalat), il est nécessaire de l’avoir acquis afin de pouvoir bénéficier du logement. Il est également important de suivre le parcours professionnel pendant les stages à effectuer.

La procédure simplifiée : Au

La procédure simplifiée n’est pas recommandée, surtout pour une première application. Cochez NON.

Généralement, page 8 du document administratif.

La procédure simplifiée n’est pas recommandée sauf en cas d’urgence réelle.

Les pièces à livrer.

Définissez maintenant les pièces demandées. Sans ces documents, votre fichier n’y accèdera pas l’EPR.

signature

N’hésitez pas à indiquer sur la ligne bleue que vous souhaitez être entendu par le CDAPH (même si vous l’avez déjà spécifié). Lorsque nous comprenons, nous pouvons vraiment expliquer la lenteur, la maladresse, la fatigue… des troubles d’apprentissage spécifiques et donc expliquer tout ce qui n’est pas vu, mais qui entre dans la vie quotidienne.

3 -LORSQUE LA NOTIFICATION EST REÇUE ET LA CONFIGURATION D’UN PPS

Une réunion a ensuite lieu au sein de l’établissement, c’est un ESS (School Monitoring Team). Une nouvelle personne est ensuite prise en compte, à savoir l’ERH (handicap de l’enseignant). C’est lui qui convoque l’ESS. Au moins dans le Rhône (cela peut être le cas dans d’autres départements), le rôle d’enseignant ne fait que commencer lorsque la reconnaissance signalée par le MDPH a été atteinte.

L’ERH a un domaine d’action défini par son académie (que l’institution soit publique ou privée). Ses coordonnées sont affichées dans toutes les écoles ou sont disponibles sur le site Web de l’Academy Inspection (par exemple, pour le Rhône, ici) Il surveille les progrès des élèves. Il a tous les documents que vous lui avez soumis, y compris les bilans. Cela vous permet de partager des avis ou des rapports de suivi (n’oubliez pas de faire des photocopies, pas des originaux) pendant l’ESS, surtout parce qu’il est connecté en permanence à l’équipe d’évaluation multidisciplinaire (EPE) du MDPH. Il encourage également les échanges entre différentes personnes, en particulier pendant l’ESS, mais même si la communication entre l’institution et les parents peut être difficile.

L’ESS : Surveillance des inscriptions scolaires

Équipe

L’ESS a lieu au moins une fois par an et évalue le contenu du SPA et suggère la mise en œuvre des accords. Le SPP est ensuite évalué (évaluation de ce qui est fait, équilibre de ce qui fonctionne, évaluation des besoins observés…) et les ajustements peuvent être poursuivis ou réhabilités. D’autre part, seuls les ajustements signalés par CDPH sont juridiquement exécutoires. Les hébergements qui peuvent être redéfinis pendant un ESS n’ont pas le même droit.

Un rapport est produit par ERH. Ce rapport doit vous être soumis. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez demander à l’ERH.

Il est donc très important que le dossier soit correctement monté et que les bonnes parties soient présentes dans le dossier. Si le dossier est correctement monté, le CDAPH peut indiquer les réglages corrects.

Qui est présent à l’ESS :

— Au moins un des parents. Sans la présence d’un parent, le SSE ne peut pas passer. Les parents peuvent être soutenus par n’importe qui de leur choix. C’est lui qui convoque des professionnels lorsqu’il veut être présent (orthophoniste, ergothérapeute, psychologue, médecin…)

— Le directeur de l’établissement sera le garant de l’application correcte du PPS

– Le HRH, qui rédige un rapport qui sera transmis au MDPH –

Le ou les enseignants de l’enfant du primaire de l’enseignant (et d’autres enseignants) au collège et au secondaire.

— Dans les institutions publiques, généralement : infirmière et médecin scolaire.

Formulaire

consulter la page
The MDPH
School for
d’

explication de tous les défenseurs des droits : Halde
(Rhône)

de l’enfant) au collège et au lycée. — Dans les institutions publiques, généralement : infirmière et médecin scolaire.

Consultez la page
The MDPH
School for All
Der Verteidiger der Rechte :

Halde-ErklärungsFormular

ARTICLES LIÉS