Quelle est la différence entre compromis de vente et promesse de vente ?

Lapromesse de vente et le contrat d’achat sont deux contrats préliminaires qui permettent de sceller un contrat de vente. Bien qu’ils ne soient pas obligatoires, ces contrats préliminaires fournissent des garanties aux parties. Quelles sont les différences entre une promesse et un compromis sur les revenus ? Quelles garanties sont fournies ? Que choisir pour sécuriser votre transaction ? Regardons tout ce que vous devez savoir dans cet article.

Ils s’engagent pendant un certain temps, ce qui permet à l’acheteur d’obtenir un prêt bancaire, et au vendeur de vérifier l’absence de servitudes et de veiller à ce que le droit de premier refus soit corrigé. Dans cet article, regardons la différence entre le compromis des ventes et la promesse de vente.

A lire également : Pourquoi ethereum augmente ?

Qu’ est-ce qu’un contrat de vente ?

« Le compromis d’achat vaut la peine de vendre s’il existe un accord sur la question et le prix « conformément à l’article 1589 du Code civil. Elle scelle l’obligation finale entre l’acheteur et le vendeur, qui s’engagent à accomplir les formalités nécessaires avant de signer le contrat d’achat (obtention d’un prêt bancaire, obtention d’un permis de construire, etc.). Le délai pour remplir les conditions de vente est fixé dans le compromis.

Si l’une des parties renonce à la transaction, l’autre partie peut être informée de le faire devant le tribunal et de réclamer des dommages-intérêts , sauf si la renonciation intervient pendant la révocation légale ou si les conditions suspensives ne sont pas remplies.

A lire également : Comment annuler un contrat d'assurance habitation ?

Comment fonctionne un contrat d’achat ?

Le Le contrat d’achat peut être conclu entre des particuliers sans notaire, il s’agit d’un commerce dans un but privé. En général, le compromis est élaboré par les notaires ou moins souvent les parties peuvent appeler l’agence immobilière. Aucune inscription n’est requise pour le contrat d’achat.

Au moment de la signature du compromis, l’acheteur doit payer une garantie, également connue sous le nom de compensation en capital, qui est généralement comprise entre 5 et 10 % du prix de vente fixé par les parties . Ce paiement permet une garantie légale de la vente : le vendeur s’engage à vendre la propriété à un prix fixe et l’acheteur à l’acheter.

L’ acheteur dispose alors d’un délai de 10 jours pour se retirer sans avoir à donner de raison et sans pénalité. Après ces 10 jours il s’engage à acquérir le bien.

Le contrat de vente peut être annulé sans pénalité si les conditions précédentes ne sont pas remplies. Cela s’applique également à la promesse de vente.

Qu’ est-ce qu’une promesse de vente ?

La promesse de vente, appelée promesse de vente d’une page, est également un contrat préliminaire. Avec la promesse de vente , le vendeur accepte de réserver la propriété à l’acheteur et s’interdit de l’offrir à un autre acheteur. La promesse de vente, comme le contrat de vente, fixe un délai qui permet aux deux parties de valider les conditions de la vente (obtention d’un prêt bancaire, obtention d’un permis de construire, absence de servitudes, etc.).

Comment fonctionne une promesse de vente ?

La promesse de vente est généralement signée par le notaire. Si les parties souhaitent signer sans passer par le notaire, c’est un certificat en privé, et dans ce cas il doit être enregistré avec les recettes fiscales dans les dix jours suivant la signature.

Au moment de la signature de la promesse de vente unilatérale, l’acheteur doit verser une déduction en capital comprise entre 5 et 10 % du prix de vente. Si la vente est effectuée, cette rémunération est réduite du montant à payer.

En s’engageant à vendre, le vendeur permet à l’acheteur de confirmer la vente ou non, c’est l’option d’achat. Pour que la vente ait lieu, l’acheteur doit confirmer l’offre de vente et accéder à l’option d’achat entre les parties dans un délai déterminé. distribuer.

Ainsi, il existe deux façons d’annuler une vente :

  • L’ acheteur s’est retiré dans le délai légal de 10 jours, l’acheteur indique qu’il ne confirme pas l’achat et le processus se termine sans pénalité.

  • L’ acheteur ne confirme pas la vente dans le délai spécifié, il n’utilise pas son option. Le vendeur est donc libre de revendre sa propriété et de l’offrir à la vente. Afin de compenser la période de capital au cours de laquelle le vendeur a réservé le bien exclusivement à l’acheteur, le vendeur conserve la compensation en capital versée lors de la promesse de vente .

Après tout, la promesse unilatérale comme le contrat de vente peut être levée sans pénalité si le les conditions ne sont pas remplies.

Suspension des conditions dans une promesse de vente ou un contrat de vente

La promesse de vente ou le contrat d’achat est généralement soumis à des conditions suspensives qui permettent aux deux parties de se retirer d’une vente sans pénalité.

L’ article 1304 du Code civil stipule que les conditions préalables permettent la suspension de l’exécution du contrat. Ainsi, les conditions déterminent la réalisation de la vente à la survenance d’un événement particulier.

Voici les principales conditions de suspension :

Obtention d’un prêt  : Il s’agit d’une clause suspensive obligatoire si l’acquisition nécessite un prêt. La promesse de vendre ou de faire des compromis doit être le montant maximum de crédit que Précisez la durée et le taux d’intérêt maximal. Il est d’usage de prévoir 45 jours pour que l’acheteur prenne les mesures nécessaires, mais dans le contexte actuel, le délai peut sembler court. Un délai devrait être raisonnablement fixé entre les parties. Si l’acheteur ne reçoit pas le prêt, il doit fournir la preuve du rejet de la banque dans le délai fixé dans le contrat préliminaire. Dans ce cas, il peut abandonner l’achat sans pénalité. S’il fournit des éléments de preuve après la date limite, il est d’usage d’exiger un report du vendeur, qui peut continuer à faire valoir des pénalités.

Vente d’un bien ancien  : L’acheteur peut exiger l’insertion d’une clause suspensive stipulant que l’achat dépend de la vente de l’ancien bien. En règle générale, une période de 6 mois est accordée.

Obtention d’un Prêt de race  : L’acheteur peut insérer une condition préalable pour un prêt gradué. Ainsi, l’achat de la propriété ne sera plus dû à la vente de l’ancienne propriété, mais à la réception d’un prêt relais de la banque.

Permis de construire  : En cas d’achat de terrains, l’acheteur peut considérer la condition suspensive pour obtenir un permis de construire, ce qui lui permet de se retirer sans pénalité s’il a un refus.

Absence de préemption  : La Communauté peut exercer un droit de premier paiement du bien à vendre, ce qui signifie qu’elle a le droit d’acheter la propriété pour des travaux urbains. Si le bien est situé dans une zone assujettie au droit de préemption, l’absence de préemption est condition indispensable à la vente.

Obtention de l’approbation réglementaire  : Si l’acheteur veut convertir la propriété résidentielle en un bâtiment commercial (ou vice versa), il doit obtenir l’approbation réglementaire, qui peut être soumise à une condition suspendive.

Quelles sont les différences entre une offre d’achat, une promesse de vente et un contrat d’achat ?

L’ offre d’achat est l’acheteur qui s’engage

Avec l’offre d’achat, l’acheteur accepte l’achat de la propriété si l’offre est acceptée par le vendeur. L’offre d’achat doit être faite par les acheteurs après avoir visité la propriété.

La promesse de vente est le vendeur qui s’engage

Le Vendeur s’engage à réserver la propriété exclusivement à l’acheteur qui dispose d’un délai pour la confirmation du Achat de propriété ou non. En contrepartie, l’acheteur paie une péréquation du capital. La promesse de vente est signée après acceptation de l’offre d’achat et avant la signature du document final.

Le compromis d’achat, un engagement mutuel des deux parties

L’ Acheteur et le Vendeur s’engagent à effectuer la vente dans les conditions établies par les parties. L’acheteur verse un dépôt de garantie pour garantir la vente. Elle dispose donc d’un délai pour prendre toutes les mesures nécessaires avant la signature de l’Acte final.

Résumer

La promesse de vente est plus souple pour l’acheteur qui dispose d’une option d’achat limitée. La promesse de vente oblige le vendeur à réserver sa propriété exclusivement à l’acheteur pendant cette période.

Le compromis est un Accord préliminaire établissant une obligation mutuelle des deux parties. L’acheteur s’engage à acquérir le bien et à vendre le vendeur conformément aux conditions énoncées dans le contrat.

Les deux sont soumis à des services de capital ou à un dépôt de garantie dans un délai de 10 jours à compter de la rétractation par l’acheteur, ainsi que d’éventuelles conditions suspensives.

ARTICLES LIÉS