Cure au pollen frais : danger pour les allergiques ?

Que ce soit pour booster le système immunitaire, la fertilité chez la femme, l’endurance chez l’homme ou prévenir les maladies hivernales…le pollen frais est un excellent produit. La liste de ses bienfaits est longue. Mais si on est allergique au pollen, ne peut-on donc pas en manger ?

A découvrir également : Quels sont les avantages des cigarettes électroniques ?

Pollen d’abeille et pollen : la différence

Le pollen est un produit naturel plein de vertus que les naturopathes et nutritionnistes conseillent vivement pour la consommation. Ce n’est pas comme si vous alliez en faire votre principale alimentation. Le pollen d’abeille, et surtout le pollen frais, est conseillé en compléments alimentaires. Certains adeptes font référence au pollen d’abeille comme du produit miraculeux, et ils ne sont pas loin de la vérité.

Il faut distinguer deux sortes de pollen : le pollen d’abeilles ou entomophile et le pollen de fleurs ou anémophile. Généralement, ce sont les pollens de fleurs ou anémophiles qui sont à l’origine des allergies ou des nez qui coulent. Ils sont légers, donc transportés par le vent. Le pollen d’abeilles est plus lourd, il faut des abeilles pour les transporter.

A lire en complément : Quelles études pour être psychomotricienne ?

En cas de doute, il suffit de croquer un grain de pollen d’abeille pour vérifier si on y est allergique. Si cet échantillon fait enfler votre langue, c’est que vous ne supportez pas non plus le pollen d’abeille, ce qui est très peu probable.

Recommandations de naturopathe pour une cure de pollen

Une fois le doute sur la question des allergies au pollen levé, notez que plusieurs fois dans l’année, vous pouvez faire une cure au pollen. La période de l’année la plus recommandée est celle précédant l’arrivée du printemps. Vitamines, acides aminés essentiels, protéines, fibres, lactoferments…sont autant d’éléments bénéfiques présents à haute teneur dans les grains de pollen frais. Ils y sont présents en grande proportion car le pollen est anhydre.

Pour la cure, vous pouvez prévoir 15 jours de consommation continue. Pour ce qui est de la dose, il faut compter deux cuillères à soupe bombées par jour pour un adulte. C’est l’équivalent d’à peu près 30 grammes, c’est la quantité conseillée pour un traitement d’attaque. Pour une cure d’entretien, une cuillère à soupe bombée par jour, soit 15 à 20 grammes, suffira. Le mode d’administration sublingual est le plus recommandé. Le pollen se consomme seul ou avec du miel et/ou du fruit.

Le pollen frais est à privilégier

Sur le marché du pollen, vous avez actuellement le choix entre trois principales formes de pollen. Le pollen peut se consommer sous forme de gélules. C’est la forme la plus pratique si vous voulez toujours en avoir à portée de main dans le sac à main. Ensuite, vous avez le pollen sec. Le pollen sec est conservé à l’air ambiant dans un bocal ou un pot en verre. Il s’agit de pollen déshydraté, sa conservation est ainsi plus facilitée.

Enfin et surtout, vous avez le pollen frais. Le pollen d’abeille frais est le produit le plus qualitatif. Comme le pollen frais n’a subi quasi aucune transformation, il conserve ainsi le maximum de bienfaits. Conservé à l’air ambiant, le pollen frais ne dure par contre qu’une semaine. Il est destiné à une conservation au réfrigérateur.

ARTICLES LIÉS