Quel est le coût d’installation d’une piscine en Bretagne 2024 ?

Les beaux jours arrivent et avec eux, l’envie de profiter de son jardin et de se rafraîchir dans une piscine. Pour les chanceux qui disposent d’un espace extérieur suffisant, installer une piscine privée peut être un projet intéressant et attractif. Mais avant de se lancer, il est important de prendre en compte différents éléments qui détermineront le type de piscine ainsi que le budget à prévoir.

Le choix du modèle de piscine

En fonction de vos envies et de la taille de votre terrain, vous devrez opter pour une piscine hors-sol ou enterrée. Les deux types présentent des avantages et des inconvénients, et les prix varient considérablement selon les modèles et les matériaux choisis. La piscine hors-sol est le modèle le plus répandu et le plus vendu sur le marché. Son installation est relativement simple et il existe différentes options en termes de matériaux, de formes, de hauteurs, de dimensions et d’épaisseur de liners. Pour une piscine hors-sol standard dont les dimensions varient de 12 à 27 pieds, il faut prévoir un budget allant de 4 000 à 12 000 €. Si l’installation n’est pas comprise dans le prix, comptez environ 1 000 € supplémentaires.

A voir aussi : Qui est Dominic Sonic ?

Si vous êtes prêt à investir davantage pour disposer d’un bassin plus durable et esthétique, la piscine enterrée peut être un bon choix. Les matériaux de construction sont généralement plus solides tels que le béton ou la coque en polyester, et offrent une durée de vie supérieure. Toutefois, ce type de piscine nécessite des travaux plus importants et un budget conséquent, pouvant atteindre 50 000 €, voire plus selon les options choisies.

À noter : pour assurer le bon fonctionnement et la qualité de l’eau, la pompe de piscine doit être choisie en fonction du volume du bassin et du débit nécessaire à sa filtration.

A découvrir également : Jack John Christopher Depp III : qui est-il ?

Coûts annexes et entretien de la piscine

En plus du prix d’acquisition et d’installation, il ne faut pas négliger les coûts d’entretien et d’équipements pour garder une eau propre et sécuriser l’accès au bassin. Pour conserver une eau limpide et saine, il est essentiel de procéder régulièrement à sa filtration et son traitement avec des produits adaptés. Le coût annuel moyen pour l’entretien d’une piscine est d’environ 400 €. Si vous décidez de vider votre piscine pendant l’hiver, vous devrez trouver la meilleure pompe immergée.

En fonction de la localisation géographique, il peut être intéressant d’installer un système de chauffage afin de prolonger la période d’utilisation de votre piscine. Les solutions les plus courantes sont la pompe à chaleur et le chauffage solaire, dont les prix varient en fonction de la puissance nécessaire. De même, installer un abri de piscine permet de protéger son bassin des saletés et maintenir une température agréable de l’eau tout en assurant une sécurité optimale. Là encore, les prix dépendront du type et du modèle d’abri choisi.

Les démarches administratives : autorisations et assurances

Et oui, avant d’installer votre piscine, assurez-vous que vous avez bien respecté les différentes obligations légales liées aux travaux. Selon la taille et le type de votre bassin, vous devrez dans certains cas faire une déclaration préalable ou demander un permis de construire auprès de la mairie. En parallèle, votre assurance habitation doit être informée de l’installation de la piscine afin de couvrir les éventuels incidents qui peuvent survenir.

ARTICLES LIÉS