Combien de chevaux fiscaux pour un scooter 125 ?

En France, la puissance fiscale d’un véhicule, aussi nommée « puissance administrative » est exprimée en chevaux fiscaux. Contrairement aux chevaux vapeurs, la puissance fiscale ou chevaux fiscaux est très importante afin de déterminer le coût de l’immatriculation d’un véhicule.

Comment calculer les chevaux fiscaux d’une moto ?

Il faut tout d’abord noter que chaque région décide du tarif à appliquer par cheval fiscal, d’où la taxe régionale lors de la demande de la carte grise.

A lire en complément : Comment choisir entre hybride et hybride rechargeable ?

La méthode de calcul des chevaux fiscaux varie selon le type de véhicule, selon la carburation et selon l’année d’homologation. De cette manière, il y a les techniques de calculs pour les voitures et camionnette, mais il y a également une formule spécifique pour les motos.

L’utilisation d’un convertisseur KW-CV en ligne permet de calculer rapidement la puissance fiscale d’une moto. Toutefois, on peut également calculer la puissance fiscale d’une moto de la manière suivante :

Lire également : Moto et voiture : comment préserver leur batterie ?

Le calcul de la puissance fiscale d’une moto ne se base pas sur la puissance thermique qui est mentionnée sur la case P2 de la carte grise, mais plutôt sur la cylindrée du moteur en suivant un barème définit.

Connaître le prix d’une carte grise de moto 125

Le nombre de chevaux fiscaux d’une moto est un élément clé dans la détermination du prix de la taxe régionale. Cette dernière varie selon la région. Le montant de l’immatriculation est la somme de la taxe régionale ajoutée aux taxes supplémentaires. On peut voir cette somme sur la case Y6 de la carte grise.

Afin de pouvoir calculer le montant de l’immatriculation d’une moto, il faut prendre en compte les critères suivants : la puissance de la moto, son genre et également le lieu de résidence du propriétaire. C’est ce dernier critère, d’ailleurs qui va permettre de connaître le taux de cheval fiscal à appliquer dans le bit d’obtenir le montant de la taxe régionale.

Qu’est-ce que la taxe régionale ?

La taxe régionale est la somme obtenue grâce à la multiplication de la puissance fiscale de la moto au taux unitaire du cheval fiscal dans la zone de résidence du propriétaire. Le prix du cheval fiscal est réévalué chaque année par le conseil régional. Cependant, pour une moto légère de 125 cm3, une moto de type MTT1 ou une grosse cylindrée, le prix est divisé par deux.

Les motos ne sont pas éligibles à la réduction de 50% sur la somme de la taxe régionale, de plus cette remise n’est pas valable pour les motos de plus de 10 ans.

La plupart des régions de France offrent une exonération pour les immatriculations des véhicules propres. Le taux de cette exonération est de 50% à 100% de la taxe selon la région. Cette exonération concerne certains modèles de moto, notamment les scooters électriques. Cette taxe régionale est mentionnée dans la case Y.1 de la carte grise.

Quels sont les différents permis moto ?

Peu importe sa puissance, une moto doit obligatoirement se faire immatriculer. Il existe 3 catégories de motos selon l’administration, notamment les motocyclettes légères (MTL), les motos intermédiaires (MTT1) et les motos de type 2 (MTT2).

La nature de la moto est visible sur la case J.1 de la carte grise. Cette information a un impact sur le coût du certificat d’immatriculation et détermine le type de permis de conduire dont le propriétaire doit disposer.

ARTICLES LIÉS