5 astuces mnémotechniques pour apprendre la grammaire

Les techniques mnémoniques ou mnémotechniques sont des procédures systématiques destinées à améliorer la mémoire. Découvrez 5 astuces mnémotechniques pour apprendre la grammaire.

Comment la mnémotechnique fonctionne ?

 

A découvrir également : Comment nettoyer une chaîne de vélo ?

Un moyen mnémotechnique est une stratégie pédagogique conçue pour aider les élèves à améliorer leur mémoire des informations importantes. Cette technique permet de relier un nouvel apprentissage à des connaissances antérieures grâce à l’utilisation de repères visuels et/ou acoustiques. Les principaux types de stratégies mnémoniques reposent sur l’utilisation de mots clés, de mots rimés ou d’acronymes. Les enseignants peuvent développer des stratégies mnémoniques ou demander aux élèves d’en inventer.

Avantages

Les mnémoniques sont des stratégies qui peuvent être modifiées pour s’adapter à une variété de contenus d’apprentissage. Cette méthode permet de mieux mémoriser des mots ou des idées complexes et favorise une meilleure rétention de la matière à apprendre. Elle est particulièrement bénéfique aux élèves en difficulté d’apprentissage et à ceux qui ont du mal à se souvenir des informations.

A lire aussi : Réserver un jet privé : comment s’y prendre ?

Comment créer un bon moyen mnémotechnique ?

Les moyens mnémotechniques fonctionnent généralement sur des associations de mots, ou sont construits sur des acronymes, mais il peut aussi y avoir d’autres formes, comme des poèmes et des rimes.

Il existe de nombreux moyens mnémotechniques classiques, mais les élèves ne doivent pas avoir peur d’inventer les leurs – cela les aidera à se souvenir. Mémoriser une liste préexistante est utile, mais en créer une soi-même est encore mieux !

Voici comment procéder :

  • Prenez la première lettre ou un mot clé de l’élément à mémoriser et écrivez-le.
  • Répétez l’opération pour tous les éléments.
  • Créez une phrase. Choisissez les premiers mots qui vous viennent à l’esprit. Il ne doivent pas forcément avoir un sens.
  • Écrivez la phrase plusieurs fois en prononçant les mots auxquels l’acronyme fait référence.
  • Entraînez-vous à réciter les éléments et la phrase créée ensemble jusqu’à ce que vous l’ayez mémorisée !

Conseil : Gardez le moyen mnémotechnique simple. Il n’est pas utile de créer un travail supplémentaire en essayant de se souvenir d’un moyen plus compliqué que ce que vous vouliez mémoriser au départ. Ne vous inquiétez pas si l’acronyme que vous avez créé n’a pas de sens – si vous vous en souvenez, faites-le !

5 mnémotechniques courants dans la grammaire française

Découvrez ci-dessous 5 mnémotechniques courants dans la grammaire française.

La question des conjonctions de coordination

Moyen mnémotechnique : Mais où est donc Ornicar ? (mais, ou, et, donc, or, ni, car)

L’accord du verbe avec le pronom personnel “je”.

Moyen mnémotechnique : Je déteste les thés. (JE déteste les T)

La phrase des prépositions

Moyen mnémotechnique : Adam part pour Anvers avec deux cents sous sûrs. (à, dans, par, pour, en, vers, avec, de, sans, sous, sur)

Les démonstratifs

Moyen mnémotechnique : les démonstratifs commencent par un C comme l’image du pouce et de l’indexe qui montre un objet, à ne pas confondre avec “se”.

Exemple : Cet immeuble est neuf -> on peut montrer l’immeuble en question.

L’absence du conditionnel avec “si”

Moyen mnémotechnique : Les scies n’aiment pas les raies. (les SI n’aiment pas les RAIS).

Ex : SI j’avais su, je serai resté chez moi.

ARTICLES LIÉS