Comment dissoudre une SCI Après-vente ?

Civil Real Estate Society (SCI) est une société civile qui rassemble au moins deux investisseurs qui s’unissent pour investir et croître dans l’immobilier. Cependant, au cours de leur voyage, ils peuvent être contraints de dissoudre l’entreprise. Comment cela arrivera-t-il alors ? Ce texte a été intéressé par cette question et vous fournit la procédure à suivre pour atteindre cet objectif.

Identifier un liquidateur

Il existe un certain nombre de raisons pour lesquelles les associés décident en fin de compte de dissoudre un BI. Il se peut que l’un des associés ne respecte plus les termes de l’accord, ou il peut arriver qu’un partenaire rachète toutes les actions de la société… Avant que la résolution ne soit efficace, il est nécessaire de convoquer une réunion des partenaires, et les partenaires prenne une telle décision.

A découvrir également : Quel revenu minimum pour acheter une maison ?

Par la suite, un liquidateur est nommé à l’unanimité si, dans les statuts de la SCI, en ce qui concerne la Cas rien n’a été défini. Si les associés ne parviennent pas à s’entendre sur le choix du liquidateur, ils doivent les référer au tribunal compétent, qui leur impose alors un administrateur de l’insolvabilité des biens. Le juge choisira entre une troisième personne, le gérant de l’entreprise et l’un des associés.

À quoi servirait un tel liquidateur ?

Une fois, le liquidateur désigné, le gérant de la société, n’a aucun pouvoir à moins qu’il ne soit encore appelé liquidateur. Ce dernier gérera l’entreprise jusqu’à ce que sa dissolution soit effective. Il n’aura plus le droit de faire de nouvelles opérations ici, mais il clôturera les affaires en cours. Elle réalisera donc l’actif et satisfera également les créanciers. Il est de son devoir de référer régulièrement d’autres membres du SCI. Enregistrer aussi sa mission ne s’arrête pas là.

A lire en complément : Comment vendre une maison à distance ?

Écrivez le loi de résolution et publier la résolution

Une fois que la décision de résolution a été prise, l’acte de résolution doit être enregistré conformément aux exigences légales. C’est le liquidateur désigné qui sera responsable de faire l’enregistrement susmentionné pour les recettes fiscales de la résidence d’un investisseur de la société. Un montant de 375€ doit être payé pour s’inscrire. La dissolution sera ensuite publiée dans un Journal d’annonce (JAL).

Dans ce journal, l’annonce mentionne la dissolution de la société et sa liquidation. Cela permettra aux créanciers d’être officiellement informés. Cela comprendra des renseignements sur l’identité du liquidateur. Vous dépensez 200 euros ici. Après cela, le dossier de dissolution sera déposé au greffe du tribunal compétent, qui le publiera ensuite dans le Bulletin des annonces civiles et commerciales (BODACC).

Achèvement de la liquidation

Pendant la gestion de la société jusqu’à l’incident, le liquidateur aura également les actifs de la société. Après avoir payé les créanciers, il attribue également le montant qu’il aura s’il a réalisé les actifs sur le compte de l’associé sur la base d’un investissement ou d’une action quelconque. Maintenant, nous devons supprimer le nom de la société du registre du commerce et des sociétés.

Encore une fois, c’est le liquidateur qui interviendra et compilera le dossier de radiation. Ce dossier est également déposé au greffe de la Cour de justice. Le dossier se compose d’un formulaire M4, du certificat de publication dans la JAL, d’une copie des comptes de clôture et de la Loi sur l’accréditation de la livraison des transactions.

ARTICLES LIÉS