L’art culinaire du traiteur professionnel

Un traiteur professionnel est une personne qui cuisine aussi bien des mets du quotidien que des repas de fêtes tels que les réceptions, les anniversaires, les mariages, etc. Il a pour vocation de concocter des plats chauds ou froids, simples ou complexes, prêt à être emporté par sa clientèle, à être livrés à domicile ou dans toute autre forme d’entreprise.

Comment doit travailler un traiteur ?

D’abord, il est important de souligner que la gastronomie aussi importante qu’elle soit n’en reste pas moins un art dans lequel on montre son savoir-faire culinaire pour non seulement réjouir, mais aussi éblouir à travers les yeux, la bouchée, le ventre. C’est la raison pour laquelle, le traiteur doit maîtriser les différentes techniques de cuisson et de conservation des aliments. Aussi, pour renforcer sa création, un des aspects captivant chez le client, il doit se mettre au courant des nouvelles tendances telles que les concepts de Vegan, de cuisine du terroir. De même, il doit mettre au point des techniques innovantes et surtout ajuster ses recettes à ses produits de saison.

A lire en complément : Quelle climatisation pour sa maison ?

Le savoir-être requis !

Un certain nombre de comportements sont bien attendus du traiteur qui veut prospérer dans son métier, sans cela le déroulement de son travail pourrait connaitre des lacunes. C’est pourquoi il est important pour lui d’être créatif et innovateur. Ceci donne du sel à son métier et permet de toujours satisfaire la clientèle. On peut parler d’art culinaire sans citer l’esthétique. C’est dire que le train soit savoir le sens de l’esthétique pour façonner son monde.

La polyvalence et le sens commercial sont aussi des aspects non négligeables pour réussis. Enfin viennent la rapidité et la capacité d’adaptation vis-à-vis de ses clients.

Lire également : Trouver un emploi en Bretagne

La compétence dans l’exécution de son travail

Après s’être doté de bonnes bases en cuisine, ce qui consiste la matière première, le traiteur doit sélectionner des produits de qualité afin d’élaborer des menus. Ensuite dans tous les cas, il devra réaliser, mais aussi superviser la préparation et la production des plats pour ne pas être surpris, mais aussi pour éviter les risques de pertes ou d’insatisfaction de la clientèle. L’autre aspect qui est de mise c’est la participation à la mise en valeur du produit, en aménageant son comptoir et en le réapprovisionnant régulièrement. On ne saurait terminer sans faire part du respect des consignes de sécurité et d’hygiène du secteur alimentaire.

ARTICLES LIÉS

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!